La diversification alimentaire de bébé

Dés la naissance jusqu’à six mois, un bébé n’a nul besoin d’autres aliments, le lait maternel ou les préparations spéciales nourrissons lui suffiront largement.

La santé d’un enfant est toujours délicate, c’est la raison pour laquelle il faut toujours avoir pour lui, un bon pédiatre, établir une bonne relation de confiance avec ce dernier, et suivre scrupuleusement ses conseils. Ces spécialistes préconisent de diversifier les sources d’apports en calcium et protéines apportées par l’alimentation du bébé, à partir de l’âge de 6 mois.

Tableau de diversification alimentaire pour bébé

Tableau de diversification alimentaire pour bébé

Tableau de diversification alimentaire pour bébé

A partir de cet âge-là, les besoins du nourrisson changent et le lait maternisé ou infantile ne lui suffirait plus. D’où le besoin de diversifier sa nutrition. Tous les bébés ne se ressemblent pas, voilà les différents signes précurseurs, qui vous aideront à comprendre que votre petit bout de chou commence à avoir besoin d’autres apports nutritionnels dans sa vie.

  • L’enfant a le double du poids qu’il ou elle a eu à sa naissance ;
  • L’enfant commence à s’asseoir, mais nécessite néanmoins de l’aide ;
  • Il ou elle tente à fermer sa petite bouche sur une cuillère ;
  • Lors des tétées, le bébé vous démontre qu’il n’a plus faim en détournant sa tête, ou aussi en vous refusant de faire entrer le biberon ou la mamelle dans sa bouche ;
  • En voyant d’autres personnes manger autour de lui, il manifeste son intérêt.

Les premiers aliments à donner à votre bébé

Recettes de diversification alimentaire bebeTout d’abord, les premiers aliments que vous pourrez donner à votre enfant sont les fruits. Ceux-ci, de par leur goût sucré, sont facilement acceptés par nos enfants et leur plaisent. Selon chaque enfant, vous pourrez leur proposer les fruits crus, en purée ou cuits. Au début, certaines mamans choisissent d’offrir à leurs petits bambins de la pomme, du pruneau, de la banane, de la poire, de l’abricot et la pêche. Par la suite, d’autres fruits, qui apportera à l’enfant plus de force, de renforcer leurs défenses contre les radicaux libres comme les myrtilles, les mûres, les framboises ainsi que les fraises, peut être introduites dans l’alimentation du bébé.

Entreront après les légumes. Pour démarrer, faites-lui manger : des patates douces qui sont un antioxydant et qui régularisent le taux de sucre du bébé ; des carottes (bio de préférence, à cause des pesticides utilisés) ; des épinards, qui sont des légumes qui contiennent des bons nutriments comme la lutéine ; des courgettes dont le goût neutre est facilement accepté par l’enfant. Quand l’estomac de votre enfant s’est familiarisé avec ces nouveaux aliments, vous pourrez inclure les autres légumes, petit à petit, dans leur alimentation. Il est conseillé de ne faire entrer la tomate dans l’alimentation du bébé qu’après neuf mois. Pour le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire de votre bébé, les légumes les plus conseillés sont les asperges, les haricots verts, les brocolis, le poivron, la betterave, les épinards, la courge, le cœur de la laitue, le chou-fleur et la courge.

Les céréales pour bébé

Le moment propice pour faire entrer les céréales dans l’alimentation de votre enfant est entre 5 et 7 mois. Ces céréales sont : le blé, le blé concassé ou le boulgour, le seigle, l’orge et l’avoine. Ces matières, car ils limitent l’absorption du zinc et du calcium par l’organisme, doivent être administrées de façons modérés dans le système alimentaire d’un enfant.

Introduisez ensuite dans l’alimentation de votre enfant, pour la diversifier les protéines animales.

Comme le cerveau, le système nerveux et visuel du bébé ont besoin, pour bien fonctionner, de cholestérol et d’acides gras essentiels comme les oméga-6 et les oméga-3, procurez-en à votre enfant, par l’intermédiaire des jaunes d’œufs provenant uniquement des poules élevées en plein air. Il vous est aussi possible de compléter l’alimentation par de l’huile de colza extravierge aux repas du bébé.

Mélange lait et autres aliments

Pour introduire les aliments solides à l’alimentation de votre enfant, commencez par mélanger une ou deux cuillères à soupe d’aliments mixés avec le lait maternel ou infantile, de manière à avoir une purée assez fluide. Au fur et à mesure qu’il commence à maîtriser sa bouche, réduisez le liquide pour obtenir une bouillie de plus en plus consistante. Augmentez petit à petit la quantité, et n’introduisez qu’un nouvel aliment par semaine, afin de dépister une éventuelle allergie.

Il est très important de savoir stimuler le goût chez les tout-petits, par les yeux, l’odorat et la saveur. Cette habitude alimentaire le suivra tout au long de sa vie, à part le fait qu’apporter à un enfant une alimentation saine et équilibrée est la base fondamentale de toute une vie.

© Laitbebe.fr - LaitBébé est un site d'information n'ayant pas vocation à se substituer à un médecin. Pour toute question, veuillez consulter votre pédiatre.